Mélenchon, l’oubli de la catastrophe de Bhopal et son obsession autour du nucléaire civil

 

 Jean-Luc Mélenchon aux portes de la centrale nucléaire de Blaye, en 2015. "Il faut penser à vous recycler", telle est sa réponse, face à l'interpellation d'un salarié d'EDF de la centrale.


Jean-Luc Mélenchon aux portes de la centrale nucléaire de Blaye, en 2015. « Il faut penser à vous recycler », telle est sa réponse, face à l’interpellation d’un salarié d’EDF de la centrale.

Lu sur le blog de JLM une énième déclaration contre le nucléaire civil et ses salariés, salariés sommés de se recycler dans d’autres métiers pour prévoir la « sortie du nucléaire ».

Alors biensûr JLM nous sort cela à l’occasion des 30 ans de la catastrophe de Tchernobyl. Mais où était donc JLM en 2014 pour la commémoration des 30 ans de l’accident chimique de Bhopal qui a fait 5 fois plus de victimes que Tchernobyl? C’était pourtant en décembre 2014 (l’accident ayant eu lieu en 1984) : pas un post sur son blog, pas une déclaration, rien sur les centaines de sites classés Seveso en France, rien sur le secteur de la chimie qui ne dispose pas de contrôles aussi sévères que le nucléaire civil. Ce ne serait pas dangereux la chimie ? Faudrait-il aussi demander aux salariés de la chimie de se recycler et organiser au plus vite la sortie de ce secteur vu les catastrophes potentielles qui pèsent en France?

A mon humble avis, ce sont surtout certains politiciens qui devraient se « recycler », et non pas les salariés d ‘EDF, si leur seul projet et la seule imagination dont ils font preuve, c’est fermer des unités de production, des usines qui existent, fonctionnent, produisent de l’électricité à bas carbone, nous permettant au passage d’émettre, par habitant, deux fois moins de CO2 que nos voisins allemands, et qui ont apporté tant de richesse à la France.

Ce n’est pas, encore une fois, aux salariés d’EDF eux de se recycler, mais à ces politiciens, eux qui ne sont pas capables, alors qu’ils citent allègrement le GIEC et la dernière COP21, de lire jusqu’au bout les rapports qui en émanent, rapports qui classent clairement le nucléaire comme un des leviers incontournables pour contrer le réchauffement climatique. Non JLM, être anti-nucléaire, ce n’est pas défendre le climat, c’est même tout le contraire. C’est même aller vers un monde avec 2 milliards d ‘êtres humain sans électricité d’ici 2050.

C’est encore à eux, ces politiciens, de se recycler, si sur un sujet aussi sérieux, dans un texte, après 10 jours de mise en ligne sur un blog, on continue de confondre Flamanville et Penly : non, il n y a pas de chantier nucléaire à Penly, situé à plus de 300 km de Flamanville : vous pouvez aller vérifier, c’est à deux heures de Paris en voiture, un chantier de réacteur cela se remarque un peu…. Quand on s’ exprime sur un sujet aussi sérieux, et qu’on prétend vouloir diriger la 6 ème puissance mondiale, ce serait bien d’avoir un minimum de crédibilité, et d’être un peu précis et ne pas prendre ses infos à coup de recherche google et sur des sites douteux.

C’est à eux de se recycler, lorsqu’ils sont tout juste capable de citer partiellement les syndicats, avec un opportunisme certain, lorsque cela va dans leur sens, mais en omettant le fait que ces mêmes syndicats, notamment la CGT, ne partagent absolument pas la vision de JLM par exemple sur le nucléaire et le mix énergétique (ce qui est pourtant l’objet du texte mis en ligne par JLM). A noter qu’aucun débat contradictoire avec les syndicats sur le sujet n’ a eu lieu avec JLM. C’est mal commencer la 6eme république, si déjà dans une campagne électorale, on ne tient pas compte de l’avis des salariés, alors qu’on se gargarise de « faire de la politique autrement ». Cela fait un peu « faites ce que je dis, pas ce que je fais ».

C’est à eux de se recycler, si ils ne comprennent pas que de grands pays comme la Chine, l’Inde, plusieurs pays d’Asie du Sud-Est dont le Vietnam, la Thailande, l’Afrique du Sud, une bonne partie de l’Amérique latine, dont la Bolivie d’Evo Morales (la Mecque de l’éco-socialisme pourtant), entreprennent de grands programmes pour le nucléaire civil ; non pas parce que ce serait une gabegie et un gouffre financier, comme le prétend JLM, mais parce qu’ils ont des besoins concrets auxquels ils doivent faire face pour leurs populations et assurer l’avenir. JLM aurait raison seul contre tous ces pays ? Non, tous ces pays n ‘ont pas le temps de faire de la démagogie, ils doivent se coltiner le réel et agir en conséquence. Citons aussi la Finlande qui relance le nucléaire, pays pourtant très connu pour le strict contrôle des comptes publics : nuls en calcul et flambeurs aussi les Finlandais ?

Et que dire d’une entreprise publique comme EDF, malgré les difficultés, la privatisation en cours, et les coups portés par le capitalisme court-termiste qui veut en finir avec le service public, mais entreprise qui a rapporté des centaines de milliards d’euros à l’Etat : cela doit être sans doute cela la définition du gouffre financier et de la gabegie du nucléaire selon JLM.

JLM défendait il y a peu Alstom racheté par General Electric, en s’étendant sur la nécessaire indépendance de la France dans le domaine de la maîtrise de la propulsion marine, en citant notamment le porte avion Charles-de-Gaule (Alstom fabriquant ses turbines)…et pourtant, il est à propulsion nucléaire ce navire non ? Alors il y aurait un nucléaire dangereux, le civil, et un nucléaire inoffensif, le militaire, dont on ne parle jamais ? Et n’ est-ce pas une gabegie un porte avion qui sert plus à déstabiliser des régions que de produire de l’électricité à 60 millions d ‘habitants?

JLM insiste sur la dangerosité du nucléaire civil, en stigmatisant le chantier de Flamanville (et pas à Penly, il faudrait penser à corriger sur le blog !), mais pourquoi ne nous parle-t-il pas du chantier de renouvellement de toute la flotte de sous-marins nucléaires à Brest, flotte capable de faire sauter plusieurs fois l’Europe, le programme « Barracuda». Pour un député Européen, ce serait bien de hiérarchiser les priorités non ? Vous avez entendu parler du programme Barracuda ? Ce n’est sans doute pas JLM, ni ses proches collaborateurs, qui vous en parleront.

Ce qui est navrant dans cette démarche, c’est d’user de la démagogie, surfer sur des peurs, juste pour des raisons politiciennes, sur un enjeux majeur qui va engager l’avenir de notre pays et du monde. Et cela tout en nuisant à une des dernière industrie qui reste en France et en stigmatisant leurs salariés.

Vous avez dit « faire de la politique autrement » ?

lire le post original de JLM : Cliquez ICI

Publicités

8 réflexions sur “Mélenchon, l’oubli de la catastrophe de Bhopal et son obsession autour du nucléaire civil

  1. Comme je ne suis pas votre amie FB je n’ai pas le droit de commenter. Vous êtes difficile à suivre.
    Donc je copie-colle ici :
    De médiapart :
    Vous fermez votre billet aux commentaires. C’est courageux ! Donc je vous écris personnellement.

    Vous faites preuve de mauvaise foi : je ne m’attarde pas. Avant cette sortie de JLM qui vous déplait, elle avait été expliquée longuement : les employés des centrales destinées à la fermeture devront se recycler mais il ne doutait en aucun cas du savoir faire des ingénieurs qui devront s’y atteler. Face à ce monsieur c’est un raccourci certes, mais c’est juste un constat et vous avez tort de le prendre comme un renvoi dans les cordes. C’est faux.

    Pour le reste, vous ne vous posez pas de question sans doute… et pourtant vous devriez : que pensez-vous de ceci : http://www.sortirdunucleaire.org/EDF-tente-de-museler-le-Journal-de-l-Energie

    Bonne lecture !

    Jocelyne Crampon. (sans pseudo)

  2. Mauvais article, votre point de vue est bien trop subjectif et partisan, aveuglé par votre haine de Mr. Mélenchon…

    Tchernobyl c’est un peu l’Europe, le phénomène nous a touché directement et c’est un évènement qui a marqué les esprits il est normal d’y accorder plus d’importance qu’à d’autres évènements.
    De plus Mr. Mélenchon est très attaché à l’écologie en général, ce n’est pas pour rien qu’il promeut la « règle verte » et c’est un fervent défenseur de l’agriculture biologique car il est au contraire très au fait des problèmes de l’industrie chimique dont font partie les pesticides.

    Quant au fantasme de remplacement des salariés EDF on se demande où l’on va… Travailler à la fermeture de centrales nucléaires est tellement long que les employés ont tous le temps de finir à la retraite avant, et en terme d’emplois nets le renouvelable ne peut qu’accroitre le nombre d’emplois chez EDF il n’y a donc pas de menaces sur l’emploi.

    • Il se trouve que j’ai participé activement à la campagne de 2012 pour JLM, en collant disons un bon millier d’affiches à son éfigie sur les murs, et en distribuant des milliers tracts appelant à voter pour lui (6 mois de campagne active, cela fait le compte). C’est tout de même pas mal pour quelqu’un « aveuglé par la haine de Mr Mélenchon ». Plus sérieusement, ce sont avant tout les idées et les incohérences sur le sujet de l’énergie que je pointe ici dans ce texte.
      Alors soit Tchernobyl a touché l’Europe et Bhopal se trouvant en Inde, n’a pas eu de conséquence en Europe. Mais peut-on balayer ainsi d’un revers de main 20 000 victimes sous prétexte que cela s’est déroulé dans un pays pauvre loin de chez nous? N’est ce pas un scénario possible en France, aussi? Alors pourquoi JLM ne propose-t-il pas, aussi, la « sortie de la chimie »?
      Vous notez à juste titre que Tchernobyl a frappé les consciences. Mais le rôle d’un politique n’est-ce pas aussi de dépasser les peurs et les passions et mettre un peu de rationalité dans le traitement des problèmes, en expliquant par exemple que la sureté ne concerne pas seulement le nucléaire, que la solution n’est pas de « sortir de tout » dès qu il y a un risque… etc?
      Concernant ses idées originales pour la reconversion du personnel d’EDF, pourquoi n ‘accepte-t-il pas un débat avec les principaux intéressés? Peut être n’a-t-il pas envie d’entendre certaines vérités et écouter l’expérience de ces femmes et ces hommes qui connaissent finement ces questions (l’énergie), et qui contrediraient ses slogans faciles?

  3. Surprenante diatribe par son peu de nuance de votre part !:: dire que l’Entreprise EDF doit changer de cap et ne plus miser majoritairement sur le nucléaire et donc de ce fait : faire en sorte que les techniciens et ingénieurs du groupe fassent évoluer leurs compétences devient la cause de votre colère . Ancien de l’ex direction de l’Equipement D’ EDF et ayant travaillé 15 ans sur les chantiers et en Région d’Equipement des différents paliers du 900 MW, 1100 MW, 1300, ,P4 et N 4 , je peux témoigner qu’un certain nombre d’agents de l’Entreprise depuis des années pensent la même chose. Il est vrai qu’au sein de l’entreprise , La Fédération de l’ENERGIE CGT a très longtemps poussé avec la Direction d’EDF sur la voie du tout nucléaire; bien que je pense qu’elle soit maintenant plus prudente notamment du fait de la tragédie financière (bien prévisible pour ceux qui suivent le dossier) est maintenant divulguée . Alors , je crois que la nuance dans votre argumentaire devrait être de mise même si cette charge contre JLM peut en partie s’expliquer par le fait que ,militant du PCF et ayant également eu et peut être conservé des responsabilités au sein de la commission écologie de votre parti ) vous êtes visiblement peu partisan d’une alliance avec ce dernier; ce qui est d’ailleurs parfaitement votre droit.

    • La France n’est pas tout nucléaire premièrement. Le nucléaire permet de nous passer du charbon et de consommer moins de gaz en gros, mais 60 % de notre énergie reste dominé par le gaz et le pétrole. Mais JLM ne propose même pas d’arrêter de « tout miser sur le nucléaire » (cette expression est encore une fois contestable car la France n’est pas tout nucléaire, loin de là), non, JLM propose de fermer tous les réacteurs, de « sortir du nucléaire », au mépris du climat et sans être interpellé par le cas allemand qui est désastreux (les allemands le reconnaissent maintenant officiellement). Alors en 2011, JLM proposait de sortir du nucléaire par la géothermie, et s’étendait dans les médias sur le sujet, jusqu’à ce qu’un ingénieur (de la CGT, pas vous donc) lui démontre par A+B l’ineptie de la chose, et il faut dire que c’est surtout une distribution d’un tract sur le sujet à un meeting qui a du lui faire renoncer (tellement cela montrait le ridicule de la chose). Il s’est alors rabattu deux ans plus tard sur les énergies marines. Maintenant il est plutôt sur un discours autour du stockage de l’électricité pour débloquer le problème de l’intermittence des énergies nouvelles renouvelables (sans doute s’est-il rendu compte que l’énergie des vagues, cela ne faisait pas le compte non plus , comme la géothermie quelques années plus tôt). En tant que scientifique, cela ne vous interpelle pas ces changements de discours en l’espace de 5 ans sur un problème aussi ardu? Vous trouvez tout cela vraiment sérieux?
      Concernant ce que veulent vraiment les salariés d EDF, je pense qu’il faut arrêter de jouer la carte « syndicat » contre « majorité silencieuse des salariés ». On nous fait le coup y compris dans l ‘éducation nationale, à chaque manifestation, avec, semble t-il, une majorité de professeurs favorables aux différentes réformes contrairement à leurs syndicats conservateurs etc etc…C’est une pratique et un discours de droite, cela va dans le sens des referendum d ‘entreprise, à la Macron, et ils en jouent largement pour faire passer toutes les réformes. Je note d’ailleurs que votre suspicion à l’égard de la CGT se retrouve chez les partisans de JLM. Il y a quelques années j avais assisté aux « assises nationales de l’éco-socialisme » organisé par le PG à Paris, en 2013 je crois. A la tribune, l’animateur n’a pas hésité à comparer la CGT au MEDEF concernant les politiques énergétiques, une sorte d’alliance corporatiste entre les deux organisations. Cela n’a fait broncher personne dans la salle (200 personnes pourtant). Aucun des dirigeants du PG qui ont défilé à la tribune n’ont rectifié, aucune protestation, même pas une phrase comme « On peut ne pas être d’accord avec la CGT, mais nous n’acceptons pas qu’elle puisse être comparé au MEDEF, ce sont des militants, des camarades, comme nous et bla bla », non rien de cela.On eu des excuses, mais en privé, par un des dirigeant, c’est donc facile…(j’étais invité à cet événement en tant que représentant du PCF)
      J’ai des convictions sur la base de mes connaissances scientifiques et de nombreuses discussions que j’ai avec des personnes qui ont acquis une expérience incontestable dans le domaine. Convictions nourries aussi par mon engagement politique (même si je sais qu’à l heure de la mode des candidats « hors parti », cela devient un gros mot « parti politique »). J ‘argumente, et conteste les positions d’un candidat à la plus haute fonction de l’Etat. Restons sur le fond et le débat, ou alors disons clairement que tous vos slogans sont creux sur une soit disante « démarche citoyenne ».

      • quand à l’argument « les syndicats sont contre l’EPR anglais, donc ils reconnaissent leurs erreurs et reviennent sur leurs positions »…c’est à nouveau une instrumentalisation qui est faîte des syndicats, syndicats que JLM refuse de rencontrer pour confronter ses propositions personnelles (élaboré avec quelques uns de ses collaborateurs au coin d ‘une table, en témoigne les changements incessants) et l’analyse de ces syndicats. Cela ne suffit pas de se montrer au congrès de la CGT, ce serait bien de les rencontrer concrètement autour d’une table.

  4. Avec le secrétaire du syndicat Cgt de la centrale de bugey nous avons maintes fois invité jlm à visiter la centrale et débattre avec les syndicats et les salariés sur le terrain. J ai moi même envoyer un message identique à Copine Morel d arleux mais en vain.
    Ils restent fermés tout deux dans leur ecosocialisme qu il veulent imposer aux autres formations dufdg sans débats. Cette vision est calquée sur le scénario negawat qui est aussi crédible que le bible scientologue. Jlm agit en adepte du ou de la gourou suprême qui délivre l évangélisation de thèse qui donne dans le religieux sans démonstration scientifique.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s